La popote de Marjo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 30 janvier 2017

J'ai testé pour vous...... La Sonde Nasogastrique !!!

Essai d’alimentation par Sonde Naso Gastrique

Carnet de bord

Je tiens à souligner ici que ce n'est que mon ressenti et qu'il ne doit pas être pris pour généralité. L'idée est de sensibiliser les professionnels au ressenti pour la personne concernée.

Si votre médecin vous propose une sonde naso-gastrique ou de gastrostomie, ce n'est pas par confort ou facilité, c'est parce que c'est sans doute la solution la moins dangereuse pour votre santé.

16114288_10211885553033574_4733660066943185795_n.jpg

18.01.2017

21h00 : Dernier brossage de dents après un dernier repas riz et garniture de bouchées à la reine.

Les inquiétudes de mes amis avec qui j'aborde mon projet sont liées à des risques de fausse route ou la gêne pour parler. Le trajet de la Sonde Naso Gastrique (SNG), la position des cordes vocales, le carrefour aérodigestif n’est pas évident pour tout le monde. La question du risque que j’encours aussi m’est posée.

19.01.2017

7h00 : Réveil, RAS.

Je reste à jeun pour l’expérience. Garder la bouche pâteuse de la nuit est difficile. Mon grand verre d'eau, mon petit déjeuner, mon brossage de dents et mon chewing-gum habituel dans la voiture me manquent.

9h00 : Pose de la sonde naso-gastrique.

On commence par tenter par la narine droite : plusieurs enroulements au niveau du cavum (à l'arrière du nez) et un échec (la sonde est revenue en bouche). Il s’agit d’une sonde très fine, elle est très souple et l’embout de la seringue a du mal à s’adapter. Pour l’anecdote, la sonde a été lubrifiée à l’huile de vaseline faute de mieux à notre disposition.

Ce sera la narine gauche finalement avec enfin une pose réussie. J’ai du boire 2 petites gorgées d’eau pour aider au passage, petite entorse à mon objectif zéro per os.

Essais du passage d’air dans la sonde (d'abord par l’infirmière puis le Médecin). L'écoute avec un stéthoscope permet de savoir si la sonde est bien placée (même si sur un sujet sain bien éveillé avec un bon reflex de toux et une bonne connaissance du trajet cette précaution aurait pu être considérée comme superflue). Le médecin y va avec vigueur pour le test et connaitre les sensations : l’impression d’être « gonflée », je sens un peu d’air qui s’échappe par le Sphincter supérieur de l’œsophage (tout en haut de l’œsophage). On laisse la sonde ouverte un temps histoire que l'air engagé puisse s'échapper au moins en partie.

Passage d’eau froide dans la sonde à la seringue. Environ 30cL passés lentement. Je sens le frais de l’eau qui passe en gorge à travers la sonde. La sensation au niveau du ventre n’est pas désagréable. L’eau n’était pas glacée et elle a pu se réchauffer un peu au passage dans l’œsophage contrairement à un passage via sonde de gastrostomie.

La sonde est gênante en fond de gorge et me fait très fréquemment déglutir. Lever la tête plie la sonde et peut parfois déclencher mon reflex nauséeux (sans aller jusqu’au vomissement heureusement).

Humainement, la pose de la sonde est un moment désagréable. J’avais beau savoir exactement ce qui était fait, j’avais beau connaitre suffisamment mon anatomie pour savoir dire à l’infirmière exactement où ça coinçait, c’est un moment angoissant en plus de ne pas être agréable. Une personne mal informée peut vite se sentir agressée.

De plus, j’avais beau bien connaitre l’infirmière, ses compétences et être assez copine avec elle pour me sentir à l’aise, le geste est malgré tout très très intrusif.

9h38 : Début du passage de la poche d’alimentation.

Le choix est fait de passer un Frésubin Energy 500mL en vitesse 500mL/h. Je pourrais modifier les réglages en cas de problème ou d’inconfort sur la machine. C'est une vitesse rapide par rapport à ce qui est fait plus habituellement.

L’apport nécessaire théorique de ma journée est de 1800kCal (j’ai prévu de me mettre à jour dans mes papiers/compte-rendu devant l’ordinateur donc pas d’activité physique au programme). La poche actuelle couvre 750kCal.

9h54 : J’ai encore de l’air dans l’estomac, c’est assez désagréable. Ça me fait des renvois. J’ai encore de nombreuses déglutitions. Peut-être que c’est la sonde qui provoque une réaction avec sécrétion de mucus. Légèrement nauséeuse à cause de la vitesse d’alimentation ??

Une collègue s’inquiète de savoir si l’alimentation ne risque pas d’arriver dans mes poumons...

Nasogastric_intubation_schema.svg.png

10h08 : Les sensations de nausée sont fluctuantes. Elles annoncent souvent un renvoi. J’imagine liées à l’air injecté s'il en reste ?

10h17 : Une sensation de satiété qui s’installe progressivement. Voir celle d’avoir trop mangé.

10h25 : La sensation s’intensifie avec des retours du goût de l’alimentation qui me parviennent. Pas vraiment en bouche, plutôt en rétro-olfaction j’ai l’impression. C’est assez désagréable. Quelques remontées d’air amplifient le phénomène.

Coté bouche, je n’ai plus la bouche aussi sèche que tout à l’heure. Comme la satiété s’est installée, je n’ai pas envie de manger même si les chocolats du service me font envie !

10h39 : Déjà une minute que la poche aurait dû avoir fini… C’est long, la sensation est vraiment désagréable. Ce n’est pas bon. En temps normal, j’aurai arrêté de manger. Là, même un chocolat, je refuse !

10h41 : Enfin fini !

Quand j’ôte la tubulure, la sensation est très désagréable !!! Comme un coup de bélier dans la tuyauterie. Forcément le bouchon de la SNG se ferme mal et avant de m'en rendre compte, j’en ai mis un peu partout.

La nausée ne me quitte pas. Pas mal de renvois. Le goût obtenu ressemble à un truc pas comestible. Sans réussir à décrire, c’est des noms de pommades qui me viennent en tête pour le décrire… genre un mélange Biafine et Mitosyl… pas comestible !

Je suis allée dans la foulée m’allonger à plat pour tester : la sensation de nausée s’accentue ! J’ai même la sensation d’avoir du mal à respirer. Je n’ai pas pu rester plus d’une minute. Bouger est difficile même en faisant abstraction de la sonde qui bouge en gorge à chacun de mes mouvements : je me sens pleine de liquide prêt à déborder…

Mes collègues me disent que je suis pâle. Je suis pourtant maquillée…

11h21 : J’ai repris des couleurs. Je suis un peu moins nauséeuse et j’ai moins la sensation d’être trop pleine. Le goût reste et j’ai encore quelques renvois.

La sonde me fait un peu mal à la gorge. C’est supportable mais je coterais à 2/10 lors des déglutitions, 1/10 sans déglutition.

Je dois rester tête légèrement fléchie, sans torsion, sans quoi la sonde me déclenche le reflex nauséeux. Surtout que je garde par moment mon écharpe (qui appuie sur la sonde) pour cacher aux résidents. Je ne veux pas qu’ils s’inquiètent pour moi inutilement.

11h30 : Je n’avais jusqu’alors pas récupéré de seringue pour rincer la sonde. Verdict : passée vite et l’estomac plein, l’eau froide devient désagréable ! Même si je n’ai mis d’un coup que 2 cL !

12h04 : Mon pharynx s’est apparemment habitué au corps étranger. Je ne déglutis plus aussi souvent, seulement ma salive.

La sonde fait parfois de petits mouvements suivant mon larynx, en dehors des déglutitions : quand je parle ou quand j’ai un renvoi par exemple. Assez désagréable au niveau de l’intérieur du nez.

La nausée est toujours présente. Je n’ai toujours pas faim. Je n’ai pas la bouche sèche, mais un grand verre d’eau me tenterai bien. J’ai un peu soif sans excès, et surtout j’aimerai faire partir ce goût de pommade ou de plastique qui traîne en bouche.

La douleur à la déglutition s’accentue un peu : je dirais 3/10 quand j’avale. Toujours à 1/10 sans déglutition.

12h44 : douleur SNG à 4/10 et 2/10

Je dois encore essayer le chaud, le gazeux, le café. J'attends d'être un peu moins nauséeuse.

12h59 : Je vais tenter le café. Le goût de la poche a globalement disparu.

coffee-1335478_960_720.jpg

La chaleur tiède passe inaperçu en sensation au niveau de l’estomac. On ressent quand même quelque chose quand c’est passé vite, mais ça reste supportable. Le café est assez vite ressenti au niveau du goût. Comme un goût/odeur de café mélangé malheureusement au goût de l’alimentation.

L’eau gazeuse fraîche (passée très lentement, seulement 2 cL) me donne quelque chose de très désagréable. Difficile à décrire. Cela dépend peut-être du type de bulles et des personnes.

13h30 : Allongée 15 min : RAS (sauf SNG difficile à supporter (encombrante, douloureuse))

14h00 : Avant un dernier essai et retrait, la SNG est expulsée spontanément (malgré l’attache au nez). Elle me gênait un peu plus encore depuis 15 min environ à la limite du supportable. J’avais un peu la sensation parfois qu’elle forçait et faisait un coude au niveau pharyngé. J’avais la sensation d’être obligée de la ravaler en force. C'est peut-être ce qu'il s'est réellement passé, jusqu'à ce que l'accroche ne suffise plus.

14h45 : Ponctuellement, le goût de l’alimentation remonte. Mon ventre gargouille.

Ma collègue et moi profitons du reste d’alimentation dans la tubulure pour la goûter : le goût est douceâtre au début puis le goût qui traîne sur la langue est celui qui remonte lors de l’alimentation par sonde. Elle et moi sommes d’accord : c’est vraiment pas bon ! Elle confirme le goût de pommade. (Peut-être lié au fait que cette poche a dans sa composition de l’huile de poisson ?)

15h45 : Toujours quelques gargouillis, barbouillée, ma digestion se fait mal. Je ne suis plus vraiment nauséeuse, mais je ne me sens pas bien.

Soif présente malgré 1 poche de 500 mL d’alim, et l’équivalent de 2 verres de liquides (eau d’essai, eau de rinçage, café, eau gazeuse).

16h00 : un peu mal au ventre

17h00 : Le mal de ventre se mue en faim. J’ai faim !

Bouche un petit peu pâteuse, très très mauvais haleine. A la maison, je n’ai pas de quoi faire un soin de bouche fait d’ordinaire aux porteurs de sonde d’alimentation. Je l’aurai bien essayé !

Le goût de la poche remonte occasionnellement, pas constant, beaucoup moins fort.

19h00 : Rupture du jeûne per os après 22h : Soupe minestrone et soupe potiron-châtaigne. 90 cL en 30 minutes environ, je ne suis pas « pleine » comme j’ai pu l’être avec 500 mL en 1 heure.

22h00 : Coucher. Allongée sur le côté G, j’ai la sensation de la SNG en place (nez et pharynx). La gorge reste douloureuse depuis le retrait.

20.01.17

7h00 : Réveil : encore mal à la gorge sur le passage de la sonde lorsque j’avale. Mais mieux. Nez un peu pris, mais mouchage permet de dégager facilement.

11h00 : Plus de douleur à la déglutition, plus nez pris.

Pas de possibilité de faire de conclusions ou d'observation objectives sur le transit intestinal.

Essai d’alimentation par Sonde Naso Gastrique

Conclusions

La vitesse de passage et la quantité passée n’est pas du tout assimilée comme pour une alimentation per os. La sensation de satiété arrive plus vite et le fait de ne pas pouvoir arrêter à satiété peut amener rapidement à un trop plein désagréable et provoquer des vomissements. Après discussion avec une copine, il pourrait également s'agir d'un passage trop lent (?) Puisque le cerveau envoie des signaux de satiété au corps dès 30 minutes environ ? Ce serait à tenter ?! Je prévois de boire 500 mL de soupe réparti peu à peu sur 1 heure pour voir quelle sensation ça fait...

L’installation assise est impérative. Nous avons cependant des personnes dans l’établissement qui supportent d’être alimentées couchées, mais le débit est alors très bas (poche de 1 L passée à 150 mL/h soit un peu plus de 6h30).

L’alimentation a vraiment un goût désagréable qui reste en bouche comme une odeur persistante (ressemble à un goût/odeur de pommade : Biafine+Mytosil). A travailler avec les fabricants de poches d’alimentation pour proposer des poches qui ont bon goût ?

L’importance des soins de bouche est vraiment primordiale, même quand on n’a pas de stase salivaire ou de reflux… Et je n’aborde ici que la question du confort. Les risques liés à une mauvaises hygiènes bucco-dentaires sont connus même s'ils n'ont pas pu être démontrés aujourd’hui.

Le café passé par la SNG a été ressenti en bouche. Il pourrait donc être envisagé de passer des boissons dans la sonde d’alimentation pour permettre aux personnes d’avoir un goût agréable sans passer par une solution per os. A voir selon les boissons : lesquelles sont senties agréablement ? et selon les goûts de chacun !

Ravie de cette expérience ! N'hésitez pas à commentez pour qu'on puisse en discuter !

mercredi 16 novembre 2016

Les calendriers de l'Avent

Je suis en pleine inspiration alors je me lance !!!

L'année dernière, je vous avais parlé des calendriers Légo et Playmobil, sachez qu'ils sont à nouveau de sortie cette année et qu'ils peuvent parfois également faire plaisir aux adultes !

lego-star-wars-7958-calendrier-de-l-avent.jpg

J'ai trouvé plein de calendriers de l'Avent à remplir cette année ! Casa et Lidl entre autres... Mais également des tutoriels pour les fabriquer soit-même ! En tissu, en feutrine... Mais le timing commence à être serré.

Voici quelques idées pour les remplir :

  • Mettre chaque jour un échantillon de parfum, une dosette de crème parfumée, une boule pour un bain relaxant ou tout autres produits bien-être qui vous viendraient à l'esprit ! Pourquoi pas un peu de maquillage pour les plus coquettes ?
  • A décliner en version mec !
  • Des autocollants, gommettes et autres stickers ! avec quelques crayons ? il existe des lots de petits crayons qui pourront se glisser dans les pochettes de votre calendrier
  • Des décorations de Noël à offrir avec le mini sapin assorti !
  • Des bougies parfumées et photophores. Pourquoi pas fait main les photophores ? Là encore, plein de tutoriels sur internet.
  • De petits bijoux fantaisie, élastiques et pinces à cheveux pour les princesses
  • Des mini figurines de ses personnages préférés (marche aussi pour les geeks !) Par contre, ça peut exploser un peu votre budget...
  • Des petits mots de tous vos proches !!! D'encouragement, d'affection ou même des blagues ?
  • Le lien vers une nouvelle chanson ou vidéo à découvrir chaque jour
  • Les pièces d'un jeu (memory par exemple) à tester le soir du réveillon !
  • Des photos et des souvenirs de famille...

2eaf27eb47d8c3f0097f004d68627e84.jpeg

Je suis sur le coup pour réaliser celui de ma Mamie et j'ai mobilisé toute la famille !!! Photos, blagues, petits mots, des décos de Noël, des petits jouets (une toupie, une puce...) J'espère que ça lui plaira !

mercredi 4 mai 2016

Velouté d'asperges

J'ai fait un velouté d'asperge hier soir, et c'était top ! Il en existe plein de recettes, je vous propose la mienne sans aucune conviction particulière ! Choisissez celle qui vous fait le plus envie !

veloute_asperge.jpg

Il m'a fallut :

  • Mon jus de cuisson des asperges, (de l'eau bouillante salée au départ) dans laquelle j'ai fait cuire mes épluchures... avant de passer le tout au chinois. (environ 1L)
  • Un peu de farine (2 cuillères à soupe)
  • Un peu de beurre (parce que j'aime bien le beurre...) (20g environ) (ou plus !)

Dans ma grande casserole anti-adhésive, j'ai mélangé ma noix de beurre avec ma farine et j'ai incorporé peu à peu mon jus de cuisson en m'arrangeant pour avoir toujours un mélange homogène avant d'ajouter la louche suivante.

Goûtez, assaisonnez si besoin, et voilà ! Avec un nuage de crème fraîche c'est encore plus gourmand !

Pour épaissir votre velouté, vous pouvez ajouter un peu de farine et mixer... ou ajouter de la chapelure brune pour donner un bon goût de pain grillé à votre plat !

Bon appétit !

Et pour ce qui est des asperges, vous pourriez les mixer dans votre velouté aux conditions suivantes :

  • qu'elles aient été particulièrement bien épluchées
  • et que vous en ayez fait des rondelles fines avant cuisson (pour raccourcir les fils qui aurait échappé au mixeur...).

Sans respecter ces conseils, vous risqueriez d'avoir des fils dans votre velouté et donc ce qu'on appelle une double texture !

Blog en travaux...

Bonjour à toutes et à tous.

Je vous fais un petit coucou pour vous expliquer un peu pourquoi le blog est comme suspendu dans le temps... Je suis en phase d'apprentissage, de découverte et de redécouverte de la déglutition et des troubles de la déglutition (en formation quoi...) et ce que j'apprends en ce moment m'amène à penser un peu différemment.

dog-734689_640.jpg Je suis toujours autant passionnée par le sujet, mais il me parait maintenant encore plus vaste et complexe. La gestion des troubles de la déglutition est faite de grands principes de base et d'une multitude de cas particuliers.

Je vais donc reprendre certains billets pour, non pas les corriger (je n'ai normalement pas mis de choses fausses !!!), mais plutôt pour les compléter, les enrichir ! Et repartir sur des conseils et des basiques avant de vous remettre des recettes (sauf peut-être la recette du velouté d'asperge parce que c'est la saison... Et parce que c'est bon !)

samedi 2 janvier 2016

Les verrines des rois

La galette des rois façon popote!

Il vous faut (pour 6 à 8 parts je dirais...) :

  • 8 tranches de pain grillé (rayon biscottes, lors de mon premier essai, il me semble que les tranches étaient plus dorées que celles utilisées là et c'était mieux...)
  • 1 sachet de préparation pour crème patissière
  • Le 1/2 L de lait qui va avec
  • Environ 40cL de lait (plus si vous avez besoin de liquéfier votre préparation)
  • 100g de poudre d'amande
  • 100g de beurre
  • 100g de sucre
  • 2 à 4 gouttes d'extrait d'amande amer

16920140111_165034.jpg Préparez votre crème patissière comme prévu sur le sachet (pour ma part, c'était une préparation à froid, il fallait juste mélanger la poudre et le lait et laisser poser 15 minutes ! Pratique !!!)

Mixez le pain grillé et mélangez au 40cL de lait (ou plus si vous avez besoin d'une texture plus fluide)

Faites fondre le beurre et mélangez le à la poudre d'amande et le sucre.

Mélangez la crème patissière à l'amande puis au mélange de pain.

Gouttez puis ajustez le goût avec l'extrait d'amande amer (je pense que 4 gouttes, c'est un maximum ! N'en abusez pas :) )

Coté présentation, j'ai opté pour de simples verrines. Dans l'une d'entre elles, j'ai mis la moitié de la portion, puis fait un petit puit pour y déposer 1 goutte de colorant bleu et recouvert avec le reste de la part.

Bonne dégustation !!!

Pensez à créer une jolie couronne ;)

vendredi 18 décembre 2015

Du petit materiel pour de grandes présentations !

C'est Noël et c'est l'occasion pour les grandes surfaces pour vous vendre tout un tas de bricoles normalement futiles mais qui vont améliorer votre quotidien !!!

C'est du coup le moment d'offrir, de s'offrir ou de se faire offrir la panoplie complète pour bien dresser vous assiettes !

En voici un liste complètement exhaustive (avec des photos volées dans un supermarché !) :

  • L'emporte-pièce : très souvent utilisé pour dresser le riz dans les restaurant, il permet de faire de jolies présentations de purées ! Ils peuvent être fabriqués maison avec une simple boite de thon ouverte des 2 cotés... ou ces domes de présentation qui m'ont l'air chouettes ! IMG_20151218_095013.jpg
  • Les moules en silicone ! avec un peu d'agar-agar (ou un autre gélifiant) vous pourrez transformer vos mixés en petites bouchées appétissantes ! Idéal pour le manger-main !
  • Les poches à douilles. Top pour mettre en valeur vos mousses, crèmes ou même une simple mayonnaise !
  • Les verrines ! ça, c'est bien pour tout !
  • Les plats et assiettes bizarres ! Parce que l'assiette peut vous renseigner sur son contenu, ces coquilles en porcelaine se marieront très bien avec vos préparations de la mer :) ! Mais pourquoi pas aussi de la jolie vaisselle, des assiettes rectangulaires ou des couleurs variées ? IMG_20151218_095306.jpg
  • Et plein d'autres bidules! C'est bien aussi les bidules ! Comme ces boites-moules à gelée qui vous vous permettre de préparer et transporter vos desserts lors des pic-nic de cet été ! Soyons aussi prévoyants que gourmands ! IMG_20151218_095207.jpg

Régalez-vous !

samedi 7 novembre 2015

C'est quoi les "doubles textures" ?

Cela faisait longtemps que je n'avais pas publié quelque chose... Alors je vais tenter de me rattraper un peu avec une définition.

Vous entendrez peut-être parler de doubles textures. Elles sont traîtres quand on souffre de dysphagie. Elles ont 2 textures à la fois, comme leur nom l'indique : liquide et solide à la fois (mais pas que...)

trouille_bouille.jpg

Les plus connues : les clémentines et les oranges. On croque un morceau dure et du jus s'échappe. Sauf qu'à ce moment, on est pas en train de boire et le jus se faufile jusqu'à passer dans le mauvais trous avant même que l'on ait le temps de réagir et que les protections automatiques ne se déclenchent. C'est la fausse route.

Si les agrumes sont les plus connus, (tout le monde a déjà avalé de travers en croquant un quartier de clémentine... tout le monde !) ils ne sont pas les seuls dans la catégorie des aliments traîtres.

Comme autres exemples, on a la brioche trempée du matin, qui fait éponge et qui s’essore en bouche au moment où on veut mordre dedans... ou le bouillon aux vermicelles... ou ces soupes avec des gros bouts de feuilles (cerfeuil) dedans... et le cacao tellement traitre sur le tiramisu (texture poudre sur une crème !) etc.................

Bref, soyez vigilants!

dimanche 25 octobre 2015

La noix de muscade

La Noix de Muscade... ça a un goût de.... muscade....

A mon avis, c'est l'épice par excellence à ajouter dans vos appareils à quiches ou dans vos sauces à base de crème et lardons !

Vous pouvez la trouver déjà moulue, mais j'ai une préférence pour la version entière à râper. En version grande surface, ils fournissent souvent une mini râpe qui n'empêchera pas d'utiliser cette épice dans une recette mixée. J'ai gardé cette mini râpe et profite de certains voyages d'amis pour me fournir en noix de belle qualité ou à défaut, je vais en boutique spécialisée ! muscade.jpg

Certains l'utilise en pâtisserie aussi je crois, je n'ai jamais tenté. à essayer peut-être dans une crème dessert... J'ai peut-être là une idée pour un prochain billet !

jeudi 1 octobre 2015

Faut-il mélanger ou non ?

Pour aider à garder la saveur des aliments, et d'un point de vue esthétique, il vaut mieux mixer les aliments séparément. atelier_020.jpg

Cependant, parfois, pour la texture, il est plus intéressant de mixer certains aliments ensemble.

Du coup, parfois c'est bien et d'autres fois, c'est moins bien...

Prenons des exemples :

  • Le hachis parmentier, mixez la viande avec de l'oignon pour plus d'onctuosité, mais ne mélangez pas forcément avec la pomme de terre.
  • La poule au pot, mixez les carottes et les navets séparément, mais n'hésitez pas à vous servir du poireau pour lier la viande. Le poireau seul aurait fait des fils de toute façon...
  • La pizza façon popote, je vous propose de mixer tout les ingrédients de la garniture ensemble. Sinon en laissant le jambon et le fromage seuls, cela fait vite un morceau...

Et si vous voulez mixer une partie avec de la sauce, n'hésitez pas à réserver de la sauce seule pour napper votre plat si besoin ou si envie !

Et dans l'assiette, la problématique est la même ! Servez autant que possible séparément, mais vous pouvez mélanger si c'est meilleur une fois touillé ! Goûtez !

vendredi 10 juillet 2015

Les yaourts

Il en existe plusieurs sortes, des "à boire", des "durs", des "brassés", des "sur lits de fruits", des "fouettés" et même des "grecs" ou "bulgares" !

Perso, j'aime pas les yaourts... Mais si vous êtes adeptes de ce petit goût si particulier, n'hésitez pas à fouiller les rayons pour trouver votre bonheur !

Les textures vont différer selon l'appellation et parfois aussi selon la marque.

  • Les yaourts "durs" :

yaourt.jpg Ce sont ces yaourts figés qui font du jus : les yaourts aromatisés (qui existe aussi sucré ou nature). Leur texture est très intéressante car une fois oté ce jus, ils glissent assez bien en gorge et ne dégoulinent pas de part et d'autre de la langue. A tester !

  • Les yaourts au fruits :

Leur gros défaut, ce sont les morceaux de fruits... Les petits grains de mure ou framboise qui restent dans les dents, les fils d'ananas qui trainent en bouche... Peut parfois convenir, mais ce n'est pas pour moi une bonne idée pour les personnes concernées par le mixé.

  • Les "brassés"

La gamme Velouté Fruix et au moins certaines copies marque distributeur est une vraie réussite ! Un bon goût de fruit et une texture extra lisse ! A tester !

  • Les yaourts sur lit de fruit

Il s'agit d'un yaourt brassé assez souvent sucré sur un lit de compote de fruits. A savoir que parfois c'est une compote lisse et d'autres, ce sont des morceaux de fruits ! J'essaierai de vous faire des tests produits.

  • Les petits suisses

Je mets là dedans petits suisses, fromages frais natures ou aux fruits. Attention ! S'ils sont très tentants par leur petites quantité pour l'alimentation plaisir, la texture peut s'avérer parfois un peu trop collante ! Il faut quand même assez de tonus (pharynx) pour avaler. Si le format vous convenait, sachez qu'il existe des minis pots de Danette !

  • Les mousses au fruit

Le plus souvent, il s'agit de fromage frais fouetté. La version aérienne du petit suisse est vraiment intéressante ! Elle fond beaucoup mieux sur la langue que la version compacte.

  • Le fromage blanc :

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un yaourt, je pense qu'il garde sa place dans ce billet. Très riche en protéïnes et assez pauvre en matière grasse, n'hésitez pas à l'assouplir avec un peu de gelée, de compote ou de sirop d'érable ! Miam !

  • Le Perle de Lait

Pour avoir goûté récemment la version noix de coco, j'étais assez surprise par le fait que la texture n'était pas homogène... Il faut touiller soigneusement le pot sans quoi on a du presque liquide et du très épais. Ce changement de texture à chaque cuillerée peut devenir assez vite gênante...

  • Le yaourt à boire.

Mixé lisse, fluide, il s'agit assez souvent d'une boisson aussi épaisse qu'un nectar de banane ou un jus de tomate (Donc "nectar"). Il peut devenir la meilleure solution pour vous si la version standard est trop épaisse pour vous. Mais promettez moi de sortir ce yaourt de son pot !!!! Ces bouteilles (surtout la version mini des Actimel) sont un cauchemar pour votre posture !!!!!!!! Transférez le dans un verre ou buvez à la paille, mais pas de tête à l'envers pour boire !!!!!

Après ce petit récapitulatif, que je complèterai certainement au fur et à mesure de mes essais et découvertes, je me dis que je ne sais même pas à quoi ressemble des yaourts maison fait à la sorbetière... Peut-être pourriez-vous adapter votre texture et vous régaler à votre convenance ! Je ne ferai pas l'essai pour vous... J'aime pas les yaourts...

jeudi 11 juin 2015

Nouvelle tête !

Vous l'aurez sans doute remarqué, mais l'entête de mon blog c'est fait toute belle pour bien démarrer l'été :)

J'espère pouvoir un jour prochain vous proposer de nouvelles modifications pour rendre plus clair toutes les infos que vous pouvez trouver ici...

Par exemple... Avez-vous vu les pages en haut à gauche de votre écran ?

Vous pouvez trouver par là la liste des recettes et d'autres idées... ou encore les conseils pour bien démarrer... et un point sur les boissons !!!

ça a quand même son importance !

En attendant, je vous laisse fouiller un peu dans ces pages, mixez et dégustez bien et à très vite !

marjo_web_blanc.jpg

Et merci tout plein la Mite !

samedi 23 mai 2015

TEST : Crème glacée au réglisse Picard

Très bon point pour les vrais amateurs de réglisse, ça a un vrai goût de réglisse! Nous n'avions qu'un seul regret avec les copains, c'est que je n'en ai pas pris plus! 000000000000061502_P.png

Un mixé lisse qui en fondant devient texture nectar. Du grand bonheur!

dimanche 22 mars 2015

le velouté de potiron

Pour un bon velouté de potiron, il vous faut.... du potiron ! Mais ça marche aussi avec du potimarron ! La citrouille aussi, mais dedans, il n'y a presque pas de chair et vraiment beaucoup de pépins...

Ingrédients :

  • 1kg de chair de potiron (ça fait à peine plus avec peau et pépins, mais les recettes de soupes ne sont pas une science exacte)
  • 1 cube de bouillon de poule (ou volaille... selon vos goûts)
  • Sel poivre
  • de l'eau
  • 10cL de crème fraiche (ou plus pour enrichir ou pour les gourmands)
  • 1 jaune d'oeuf

IMG_20150322_090115.jpg Il vous faut donc du potiron épluché et coupé en gros dés (2cm c'est pas mal, mais plus, ça marche aussi, c'est juste un peu plus longtemps à cuire.

Mettez les dans une grande casserole. Ajoutez Le bouillon cube, un peu de sel, du poivre (sauf si vous préférez le mettre à la fin) et ajoutez de l'eau sans couvrir tout à fait.

Faites cuire à petits bouillons et à couvert jusqu'à ce que la chair du potiron s'écrase à la cuillère en bois. En attendant, touillez régulièrement et veillez à ce que toute l'eau ne disparaisse pas.

Dans un bol, battez le jaune d'oeuf et la crème.

Mixez soigneusement votre potiron en velouté (mixeur plongeant) et ajoutez la crème et le jaune d'oeuf. Personnellement, je fais comme ma maman : je verse 1 louche de velouté dans ma crème, je mélange et verse le contenu du bol dans la casserole. Je sais pas trop pourquoi.... la force de l'habitude... et il doit certainement y avoir une bonne raison...

soupe_potiron_011.jpg A déguster bienchaud !!!!

Petite astuce, vous pouvez ajouter 1 boite de chataigne pour une version plus hivernale. A ajouter en début de cuisson. Le reste de la recette est identique. Avec la butternut, c'est la même chose !

Ce velouté s'accompagne à merveille avec le boudin noir !

samedi 21 mars 2015

les compotes

Toutes faites ou non, les compotes sont des alliées de choix pour faire varier vos desserts de manière délicieuse !

En plus de cela, elles sont riches en eau et peuvent en partie remplacer vos boissons !

IMG_20140223_182726.jpg Pour les idées, nous avons : pomme pomme vanille pomme cannelle pomme poire pomme banane poire kiwi (recette à venir ;) ) etc...

Vous pouvez les décorer de chantilly pour ajouter un nuage de gourmandise à votre pause fraicheur.

En tout prêt, il existe même la version pomme chataigne de la marque Andros qui est une pure merveille !!!

Les gourdes de compotes sont également une très bonne alternative et une sorte de manger-main originale !

J'attends avec impatience de pouvoir tester la gourde à compote Béaba !

vendredi 20 mars 2015

Le pas-gratin dauphinois

Petite tricherie pour mon gratin dauphinois : j'ai utilisé des pommes de terre à purée ! tout simplement (des Agatas pour être précise).

Ingrédients :

  • 500g de pomme de terre
  • 1/2 L de lait entier (c'est meilleur)
  • 2 cuillère à soupe de crème épaisse
  • de la noix de muscade (indispensable ici en Lorraine !)
  • sel et poivre.

Pelez et épluchez les pomme de terre, coupez les en tranches fines et régulières. Puis rincez les soigneusement (ça permettra de garder un "jus" de lait plus liquide pour la suite que si vous aviez laissé de l'amidon)

Mettez les pommes de terre dans un plat qui va au four. Personnellement, j'ai "bizarrement" choisi un moule à cake rectangulaire. Ça m'a permis d'avoir moins de surface d'évaporation de mon lait et aussi moins de croute à enlever ! D'où le titre de "pas-gratin".

Dans un saladier mélangez le lait avec le sel, poivre et muscade puis versez le mélange sur les pommes de terre. ce mélange permettra notamment de saler uniformement.

Enfournez dans un four à 180°C pendant environ 1h30. (mon plat avait moussé et fait une couche de lait brunie sur le dessus, mais elle s'est enlevée sans problème pour laisser un gratin impécable) IMG_20150320_205649.jpg Mon astuce est que ce gratin peut être servi joliment dans une assiette, il est en effet très facile de l'écraser à la fourchette à la dernière minute en utilisant le lait de cuisson ! Un régal !!! Et pas besoin de mixer !

dimanche 8 février 2015

formations

Si le Diplôme universitaire de dysphagie est encore un rêve pour moi cette année (croisez les doigts pour l'an prochain! ), c'est une véritable perle que j'ai trouvé en attendant.

Hier et avant hier étaient 2 journées consacrées à une formation déglutition à Paris avec Isabelle Gaudier (I'GO formation) pour enfin faire le tri dans mes connaissances et mes incompétences et apprendre plein de nouvelles choses !

gaudier-1.gif

Deux journées mega giga enrichissantes avec une Isabelle aussi passionnée que passionnante.

Sachez que cette orthophoniste énergique se promène un peu partout en France pour former les orthophonistes et parfois des intruses comme moi. Mais elle propose également des formations aux aidants qui à mon avis doivent être sensationnelles!

On la retrouve en allant sur orthomalin Ou en tapant Isabelle Gaudier dans google...

Pour finir, je dois avouer que trouver mon blog mentionné sur une de ses diapositives a pas mal fait gonfler mon ego!

lundi 2 février 2015

Velouté poireau-pomme de terre au curry

D'après le livre Cuisine Saveur, je vous propose aujourd'hui une recette de soupe poireau - pomme de terre !

Pour 4 personnes :

  • 4 poireaux (j'ai utilisé du surgelé...)
  • 2 pommes de terre à purée
  • 1 oignon
  • persil (là encore, surgelé pour ma part...)
  • thym (en branche que vous enleverai plus tard)
  • du curry
  • 2 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • de la crème fraiche épaisse
  • Sel, poivre

Pelez et émincez l'oignon. Faites le revenir dans un faitout avec l'huile d'olive puis ajoutez les poireaux en tronçons. Salez, poivrez, faites les suer 5 minutes en remuant. Ajoutez les pommes de terre pelées et coupées en dés, le persil (et cerfeuil... sauf que moi, j'en avais pas, alors j'en ai pas mis...), le laurier (pareil...) et le thym ficelés en bouquet garni. Couvrez d'eau et cuisez 25 minutes à couvert.

Petite astuce pour le soupe... Si le résultat doit être pour vous plus épais (ou si vous voulez servir votre soupe en purée) mettez juste un peu moins d'eau ! (Attention juste à ne pas trop saler)

Enlevez le bouquet garni, mixez en velouté.

Dans la recette, ils disent d'ajouter 1cuillère à café rase de curry avant de mixer, j'ai préféré le servir à table pour que chacun en mette selon son goût. Avec le pot de crème pour en mettre une cuillère à la dernière seconde.

IMG_20141124_155248.jpg

Dans la recette originale, il prépare une chantilly avec de la crème liquide, du cerfeuil et du persil haché passé ensuite 6h au congel dans une boite (je vous conseille de mettre du film transparent dans la boite avant de verser la crème fouettée pour démouler plus facilement). Cette crème fouettée (c'est pas de la chantilly, c'est pas sucré... mais ils disent chantilly dans la recette....) est servie en tranches fines posées dans les bols de soupe au moment de servir... J'ai triché avec mon nuage de crème, mais c'est peut-être à tester ???

samedi 3 janvier 2015

la soupe à l'oignon

Grand classique d'après fête, je ne pouvais pas passer à côté!

soupe.jpg J'ai utilisé :

  • 650g d'oignon jaunes
  • 2 gousses d'ail
  • 1l d'eau
  • Les 2 bouillons cube de poule qui vont avec
  • 100g de farine pour une soupe assez épaisse (nectar épais)

Epluchez vos oignons et émincez les. Personnellement, j'ai utilisé la rape du robot, coté grosse tranches, ça fait pleurer moins longtemps !

Faites les revenir avec un filet d'huile d'olive avec l'ail coupé en 4 et dont vous aurez enlevé l'épluchure et le germe.

Quand les oignons commencent à caraméliser légèrement, ajoutez la farine, touillez pour ajoutez l'eau et les cubes de bouillons.

Laissez mijoter quelques temps (les oignons sont déjà cuits, c'est surtout pour faire fondre les cubes de bouillons).

Pour les gourmands, ajoutez du gruyère, emmental ou comté avant de mixer en velouté. Cela permettra d'éviter les fils parfois difficiles à gérer en bouche.

Pour épaissir, utilisez des tranches de pain grillé (rayon biscotte) que vous aurez reduit en poudre.

Ajoutez un nuage de crème au moment de servir pour les plus gourmands !

Bon appétit !

mardi 23 décembre 2014

verrine de foie gras aux 4 épices

Verrine de mousse de canard au pain d’épice et son nuage de chantilly

Pour 5 petites verrines :

  • 50g de mousse de foie gras de canard
  • 3 tranches de pain d'épices
  • De la chantilly
  • Du mélange 4 épices (Cannelle, clou de girofle, noix de muscade et gingembre)
Préparation :

Mixez le pain d’épice. Ajouter la mousse de foie et continuer à mixer en ajoutant la chantilly pour rendre le mélange onctueux.

Dressez à l'aide d'une poche à douille dans de petites verrines (ou des verres à liqueur) et surmontez d'un peu de chantilly.



IMG_3813.jpg



Vous pouvez ajouter une pincée de mélange de 4 épices pour décorer et proposer à vos invités de déguster les 2 couches ensemble.

Joyeux Noël !!!!

Ce blog n'est pas laïque, ni religieux... Donc Joyeux Noël ! Pour le coté festif et familial de la fête !!!IMG_20141216_220811.jpg

Pour mes petites préconisations, qui arrivent tard... Désolée.... Vous trouverez quelques idées recettes sur Facebook que j'ai photographié dans mon magazine Gourmand...

Et sinon ? Qu'est-ce qui fait Noël ???

  • Le foie gras
  • Le jus de pomme chaud aux épices (4 épices en fait : Badiane (=anis étoilée), gingembre, girofle et canelle si je me trompe pas)
  • Le vin chaud
  • Les apericubes ! Ils font une collection spéciale Noël
  • Le saumon fumé (à mixer avec crème fraiche et blinies et à dresser à la poche à douille dans de belles verrines) (ou en verrine saumon chèvre et concombre)
  • Les chataignes ! dans un velouté avec du potiron, du potimarron ou de la butternut !
  • Les gibiers (à cuire cette année en emincé et à mixer avec sa sauce aux baies roses....)
  • La buche de Noël ! Glacée ou en mousse de fruit ou chocolat !

Je réfléchis encore un peu.... Je travaillerais plus l'an prochain !!!

- page 1 de 4